En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.

lundi 23 octobre 2017
S'inscrire?

Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Vivarte (La Halle, André): 1.600 suppressions de postes annoncées_1
Un magasin La Halle, le 7 avril 2015, dans les environs de Rennes - Photo de DAMIEN MEYER - AFP ? 2015 AFPafp logo
Partager
Paris (AFP)

La direction du groupe Vivarte (enseignes La Halle, André, Kookaï...), qui emploie plus de 17.000 salariés en France, a annoncé mardi la suppression de 1.600 postes, essentiellement dans ses magasins La Halle aux Vêtements, ont indiqué des sources syndicales à l'AFP.

Lors de comités centraux d'entreprises (CCE) dans les enseignes, la fermeture de 174 magasins La Halle aux Vêtements (sur 620), s'accompagnant de 1.500 suppressions de postes, a été annoncée.

Trente-quatre magasins André seront aussi fermés, avec une centaine de suppressions de postes, selon les sources syndicales.

A La Halle, la majorité des postes concernés sont dans les magasins, mais la logistique (75) et le siège (147) sont aussi touchés, a indiqué à l'AFP Karim Cheboub, secrétaire adjoint CGT au comité de groupe.

Mais le nombre de salariés touchés devrait être plus important compte tenu des emplois à temps partiel, a-t-il précisé.

Selon Gérald Gautier, représentant syndical FO du groupe Vivarte, la direction a annoncé que 23 magasins supplémentaires La Halle pourraient être fermés, faute de repreneurs.

Pour Jean-Louis Alfred, de la CFDT, qui craint des suppressions de postes "encore plus importantes", le groupe est "à la merci de fonds de pension anglo-saxons".

Confronté au recul de ses ventes depuis plusieurs années, Vivarte a récemment changé de direction après avoir restructuré une dette de 2,8 milliards d'euros. A l'occasion de cette restructuration, le groupe avait dû changer d'actionnaires de référence, en faisant entrer les fonds Alcentra, Babson, GoldenTree et Oaktree au sein de son conseil d'administration.

Les syndicats mettent notamment en avant, pour expliquer les difficultés du groupe, la volonté de l'ancienne direction de repositionner La Halle vers le moyen de gamme. "On s'est éloigné de notre clientèle habituelle populaire", a observé M. Cheboub.

Son homologue FO a fait valoir aussi le "plus d'un milliard d'euros d'intérêts versés aux actionnaires".

Sur son site internet, Vivarte (ex-groupe André), qui regroupe 16 marques dont La Halle, André, Naf Naf, Minelli, San Marina, Kookaï, Caroll, Pataugas, etc., dit compter 4.800 points de vente.

Déposez un commentaire
Pour contribuer et recommander vous devez être connecté (création de compte)
Image CAPTCHA
Entrez les lettres affichées dans l'image, sans espaces.

Avertissement
Nous vous rappelons que vous avez, lors de la création de votre compte, accepté les conditions d’utilisation du site. Celles-ci proscrivent notamment la diffamation, l’incitation à la haine raciale, l’atteinte aux bonnes mœurs.
Nous vous prions donc de respecter strictement la charte d'utilisation de corsematin.com. A défaut, votre compte sera banni du site.
Voir aussi : La FAQ de la modération