En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.

vendredi 20 octobre 2017
S'inscrire?

Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
médias ›12
Mali: l'ex-otage néerlandais Sjaak Rijke arrivé à Bamako_1
Sjaak Rijke, otage néerlandais aux mains d'Aqmi pendant plus de trois ans, arrive à l'aéroport de Bamako au Mali, le 7 avril 2015, au lendemain de sa libération par l'armée française - Photo de Habibou Kouyaté - AFP ? 2015 AFPafp logo
Partager
Bamako (AFP)

L'ex-otage néerlandais Sjaak Rijke est arrivé mardi en fin de matinée à Bamako, au lendemain de sa libération par l'armée française après plus de trois ans de captivité dans le nord du Mali, ont constaté des journalistes de l'AFP.

L'avion transportant M. Rijke, en provenance de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, a atterri peu après 11H30 (locales et GMT) à l'aéroport de la capitale où l'attendaient le ministre de la Sécurité, Sada Samaké, et des diplomates néerlandais et français.

"Ca va?", lui a demandé le ministre malien. "Liberté!", a lancé en réponse M. Rijke, barbe fournie, en jeans, chemise et casquette, après être sorti de l'appareil d'une démarche peu assurée.

Des membres de sa famille étaient également présents à l'aéroport, a indiqué à l'AFP une source diplomatique néerlandaise, sans être en mesure de préciser de qui il s'agissait.

Des médias néerlandais ont rapporté que l'épouse de M. Rijke, Tilly Kettner, avait pris lundi un avion pour Bamako pour y retrouver son mari.

Quelques minutes après son arrivée, M. Rijke a pris place dans un convoi qui s'est dirigé vers la présidence malienne, à Koulouba, sur les hauteurs de Bamako, où il doit être reçu par le chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta.

Aucune indication supplémentaire n'était disponible sur son programme. Cependant, d'après des médias néerlandais citant le ministère néerlandais des Affaires étrangères, M. Rijke devrait rentrer dans son pays mardi soir.

Aucune source jointe par l'AFP au ministère néerlandais n'a souhaité faire de commentaire jusqu'à mardi en fin de matinée.

Sjaak Rijke, un conducteur de train en vacances, avait été enlevé à Tombouctou (nord-ouest du Mali) le 25 novembre 2011 par un groupe d'hommes armés, sur la terrasse de son hôtel, avec plusieurs autres Occidentaux. Sa femme, présente à l'hôtel, avait réussi à échapper aux ravisseurs.

Il était aux mains d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui avait diffusé en novembre 2014 sur internet une vidéo dans laquelle il s'exprimait à l'occasion de son 1.000e jour de détention.

Il a été libéré lundi à l'aube par des soldats des forces spéciales françaises lors d'une opération près de Tessalit, dans une région désertique de l'extrême nord-est du Mali, selon les autorités françaises.

Déposez un commentaire
Pour contribuer et recommander vous devez être connecté (création de compte)
Image CAPTCHA
Entrez les lettres affichées dans l'image, sans espaces.

Avertissement
Nous vous rappelons que vous avez, lors de la création de votre compte, accepté les conditions d’utilisation du site. Celles-ci proscrivent notamment la diffamation, l’incitation à la haine raciale, l’atteinte aux bonnes mœurs.
Nous vous prions donc de respecter strictement la charte d'utilisation de corsematin.com. A défaut, votre compte sera banni du site.
Voir aussi : La FAQ de la modération